uOttawaMoi

Scroll to Info & Navigation

Les médias sociaux de nos jours. ( partie 1 )

 

Cinq ans auparavant, la notion de réseaux sociaux aurait paru très vague, inaccessible et quelque peu compliqué (la connexion à internet n’avait pas encore connu son évolution actuelle et les interfaces étaient beaucoup plus difficile à s’y familiariser), mais aujourd’hui c’est sans aucun doute devenu l’outil incontournable et indispensable pour un internaute du 21eme siècle quelque soit son âge, son origine et sa langue. En effet, les réseaux sociaux ont su transcender les barrières et prendre une ampleur universelle. Comment est-on arrivé au point ouvrir une fenêtre sur internet nous amène inéluctablement à se connecter sur des réseaux sociaux qui ornent la toile? Comment et à quelle fin les gens utilisent- ils les réseaux sociaux ? Et enfin, comment allons nous , gestionnaires de cette communauté virtuelle utilisez ces réseaux sociaux dans ce projet qui englobe la vie étudiante ?


Pour cela il faudrait parcourir un peu brièvement quelques points historiques tout à fait impressionnant mais dont on ne se rend que sensiblement compte !
Le fameux terme de “r
éseau social” a été inventé en 1954 par John A. Barnes.




Sur la photo ci-dessus figure John A. Barnes anthropologue Anglais ayant inventé la notion de réseau social.


Les réseaux sociaux ont été découverts aux Etats-Unis tout récemment en 1995, cela fait seulement huit ans que les réseaux sociaux se sont diffusés à travers le monde.
Imaginez que huit ans auparavant, (ce n’était pas hier donc pour se mettre dans le contexte, pour ceux qui sont plus culture générale c’est l’année le tome 5 de Harry Potter et l’ordre du Phoenix est sorti ;) ou encore pour ceux qui sont plus politique c’est l’année à laquelle les USA ont déclaré la guerre à l’Irak), imaginez donc qu’en 2003, qui aurait pu croire que quelques années plus tard on se mettra à suivre des parfaits inconnus sur internet ? ( référence au terme “Follow me” sur le géant du microblogging Twitter qui signifie “Suis moi”. En suivant la personne sur Twitter, on a accès à toutes ses mentions donc à ses opinions et idées.)


Quelques sites de réseaux sociaux dont la plupart n’atteigne pas le million d’utilisateurs ou ont été délaissé au profit des plus grands notamment Facebook et Twitter.


Timeline de mon Twitter ( follow me @21check) je peux suivre l’actualité des personnes auxquelles je suis abonnée.


Les médias sociaux représentent la 3eme activité online avant les mails d’après fondation-communication . L’époque ou mettre en ligne une de ses photos nous faisaient couler des sueurs froides est révolue! Plus personne n’a peur de se jeter a l’eau, c’est devenue une tendance obligatoire pire que les bottes en hiver, un mode de vie au point ou à la fin de chaque nouvelle rencontre survient la question tant attendue qui prouve que notre charme a bien fonctionné : “ T’aurais pas un Facebook ou Twitter par hasard pour qu’on garde contact?”. Mais bien sur. Et celui qui répond “non” se fait automatiquement passé pour un retardé du net, parce que même si la personne ne vous intéresse pas, vous pouvez vous laisser ajouter et ensuite modifier le degré d’intimité entre toi et cette personne. Ah, tout est devenu si facile ! Les reseaux sociaux ont totalement transformes nos mentalites d’antan.

Les r
éseaux sociaux, c’est tout d’abord une sorte de reproduction virtuelle de la société moderne sur le web. Ils se déclinent dans plusieurs domaines comme par exemple au plan artistique, on a DeviantArt ou on peut manifester toutes ses formes d’arts et même les vendre, à Foursquare on se déguise sous les traits d’un aventureux en quête de promotions en visitant les différents coins de la ville, sur Kaixin001 (un des site social les plus connus en Chine) on peut apprendre à voler des choux chez les voisins ! Mis a part toutes ces activités farfelues ou la vie est plus associée à un jeu qu’à la réalité (il y en a tellement d’autres qui ont été crée avec des contextes incroyablement originaux), ces réseaux sociaux ont tous un dénominateur commun qui restera et demeurera le même pour l’éternité et à jamais: rester en contact avec son entourage et partager des informations. C’est de cette manière que les gens utilisent les réseaux sociaux (moi y compris, je ne fais pas partie de l’exception!) Taper quelques caractères pour informer aux autres qu’on est bien arrivée à destination ou encore ajouter des photos de soi même et taguez tout le monde pour montrer que la vie est belle. Mais belle de chez belle. On partage tout, absolument tout (virtuellement évidemment ^^)


Interface du jeu de Kaixin001 ou l’internaute s’apprete à planter des légumes.


Sur plusieurs réseaux sociaux ont été invente des termes spécifiques. C’est le cas sur DeviantArt on rencontre le mot « Deviation » qui est le nom donné à une œuvre d’art enregistrée sur le site.

 


Principales activités des adolescents sur les réseaux sociaux. Source : Grunwald


Cependant sur la page d’accueil de la plupart des géants des réseaux sociaux revient souvent la même offre : Télécharger ce réseau social en question pour votre mobile. Le mobile est un appareil plus facile à transporter et si on le compare à un laptop, on pourra donc nous permettre d’être sans arrêt connecter à notre réseau favori. C’est l’une des principales caractéristiques des réseaux sociaux. En 2013, 50% des connexions web se feront par mobile, l’accès web par mobile a ainsi accrut de 66%. (prévision de Morgan Stanley 2009). Les téléphones nous suivent partout on est et on est capable de partager des infos à l’instant même, les gens sont plus enclin a poster une photo du plat qu’ils sont entrain de déguster dans un restaurant luxueux à la Riviera en prenant la photo avec leur Smartphone que de le faire quand ils sont chez eux. C’est clair comme de l’eau de roche maintenant que les réseaux sociaux font partis de nous, c’est comme une seconde pièce d’identité virtuelle. S’ils ne le sont pas encore, ils le seront bientôt, il n’y a pas d’inquiétude à se faire sur ce sujet !


La suite de l’article à venir très prochainement ;)

Mica Peng.

Commentaires récents

Les commentaires de ce blog sont propulsés par Disqus